La mission s'est déroulée du 11 au 20 Octobre

Participants : Aupy Christine, Wyseur Dominique, Cochin Denise, Jannin Sophie, Tochon Virginie

 

Image2

Projet Baramahamai

 

PA123760_1

Grâce à la participation des habitants du village le local est presque terminé. Reste à sceller porte et fenêtres et à ragréer le sol. Le maçon doit s'acquitter de la première tache (il ne manque pas de demander un pécule supplémentaire ...). Pour le sol, OSE fournira ciment, chaux, peinture, cire et outils et M.Ravola, peintre, s’est engagé au nom du village de prendre en charge la pose de la peinture.

P1000385

Les membres de la mission rencontrent la population pour une distribution de vêtements et offrent des teeshirts supplémentaires aux villageois qui ont aidé aux travaux du bâtiment.

 

IMG_1954

Constat, bilan :

 

Des questions se posent :

- la pertinence d'équiper la bibliothèque avec des livres en français alors que l’instit lui-même ne maîtrise pas le français et que les enfants ne parlent pas français. Ne devrait-on pas aussi fournir des livres en malgache?(mais nous avons trouvé des cartons remplis de livres malgaches qui ne semblent pas plus utilisés) mais se pose alors le problème du coût d'achat de ces livres.

- Pourquoi ne pas développer aussi dans cet espace une ludothèque et un lieu où les plus jeunes pourraient colorier, dessiner.

- Il apparaît nécessaire de passer plus de temps à la prochaine mission sur Baramahamai pour installer le lieu et accompagner et former le futur responsable.

- Il restera aussi à fabriquer une autre étagère, des tables et des bancs.

P1000397

Merci à Pierre et ses marins pour nous permettre d'utiliser le catamaran Soa Soa qui nous donne d'excellentes conditions de vie et de navigation. Ils nous sont aussi d'une aide précieuse pour garder un contact avec le village et le suivi des travaux.

 

Image4

Projets Antintorona

 

La bibliothèque :

MME Edwige ouvre la bibliothèque tous les matins (maintenant elle est directrice à temps plein et n'a plus de classe en responsabilité). Les enseignants viennent chercher des livres pour leurs classes.

Image17

La bibliothèque est bien rangée mais pas très propre : les souris sont toujours au rendez-vous...

Image18

Le bâtiment est en bon état mais il aurait besoin d’un coup de rafraîchissement peinture prochainement et les ravenalas de la varangue commencent à s’abîmer.

Image16

une soixantaine de livres supplémentaires sont déposés ; ce qui porte à 1570 le total des livres répertoriés ainsi qu' une centaine de revues : géo, petit quotidien, national géographique, sciences et vie, pomme d’api.

 

L'école de la montagne

 

Après une montée difficile suite aux malentendu avec les porteurs, nous découvrons une école en piteux état et des enseignantes désabusées.

PA173956

 

 La  « belle étoile » donne l’impression qu’elle se meurt !

-          26 élèves inscrits (10 CP, 16 maternelles) contre une cinquantaine les années précédentes

-          Etat du bâtiment : la réfection du toit est impérative

-          Nécessité d’avoir 2 enseignantes au vu des effectifs ?DSC_0330

 

-          Éclaircir ce droit d’entrée demandé à certaine famille: qui a décidé de ce droit ? où va l’argent ? à quoi sert-il puisque OSE finance l’école ?

 

Nous avons remis aux enseignantes le matériel suivant :

-          2 gros paquets de craies, 2 cahiers d’appel, cahier d’écritures crayons, des stylos, une ramette de feuilles blanches, éponge, balai. Plus des jeux pédagogiques , des crayons de couleurs ,des classeurs et quelques sacs  pour les enfants.

 

Nous pensons qu’il y a un vrai besoin d'une école là haut car les familles sont encore pauvres et les distances longues pour les petits mais qu'il va falloir recadrer son fonctionnement.

Journée longue et difficile pour l’équipe qui s’est rendue à la Montagne !

 

dernières nouvelles : Philippe Vachet, présent sur place, a bien voulu s'occuper de l'achat et organiser la livraison des matériaux pour la réfection de la toiture de l'école. François Laroche (dévoué président de OSE) s'est rendu sur place fin novembre et constaté que les travaux sont commencés. L'institutrice a improvisé une classe provisoire chez elle.

DSC_0314

 

DSC_0341

François Laroche a profité de son passage pour rappeler les règles de fonctionnement de l'école.

 

3 élèves venant de loin sont pris en charge pour le déjeuner de midi par Mme Laurence. J François a laissé

50 000 AR de provision pour améliorer le repas des enfants.

Il existe un comité de parents d’élèves que J. François n’a pas pu rencontrer.

 

On est parti à la recherche d’une famille venue de Tuléar dont les 3 enfants n’étaient pas scolarisés. Nous les avons rencontrés en expliquant aux parents que l’école était obligatoire dans le village et que les enfants de-vaient fréquenter l’école

 

Les parents se sont engagés à scolariser leurs enfants.

DSC_0340

DSC_0334

 

Globalement un sentiment très positif de la prise en charge par le village de l’école et de sa remise en état.